KaruThéra

Pour un business et une vie en santé.

CDR#27 : Maigrir sans obsession Mythe ou Réalité

Publié par Centre KaruThera le 26 juin 2017 . 0 Commentaires

Les vacances vont bientôt commencer ainsi que le retour officiel des tenues légères et des maillots de bains. Mais pour beaucoup d’entre nous, les vacances sont aussi synonyme d’inconfort car il va falloir montrer nos kilos disgracieux. Nos habitudes de vie, le stress, notre environnement social et notre alimentation de moins en moins riche en nutriments, n’arrangent rien et contribuent fortement à aggraver notre déséquilibre nutritionnel. 

Alors aujourd’hui nous allons voir des stratégies qui vous permettront de maigrir sans obsession. 

[Q] Alors Muriel maigrir sans obsession, est-ce vraiment possible ? 

Oui c’est possible, encore faut-il le vouloir. Et c’est là que vient le réel problème surtout lorsque l’on a pas de problèmes médicaux particuliers. Avons-nous envie de faire le sacrifice de changer ce qui nous réconforte sur le moment, qui nous permet de mieux socialiser selon nous ? C’est là le problème. 

Il est vrai que la perte de poids est souvent liée à nos habitudes de vie et surtout à nos émotions. Tout le monde est au courant maintenant, qu’il faut manger moins, avoir une alimentation variée, avec plus des légumes, et localement. Boire plus d’eau et éviter les boissons gazeuses et sucrées. Nous en avons déjà parlé dans le ZCL, des méfaits du sucre sur notre corps et pourtant c’est comme une drogue, on ne peut pas s’en passer. 

Alors, oui maigrir sans obsession c’est possible mais sous certaines conditions. 

[Q] Quelles sont ces conditions ? 

1- Tout d’abord, être vraiment motivé à vouloir changer. Ici il ne faut pas de demi-mesure car il faut comprendre que maigrir sans obsession veut dire opter pour un mode de vie saine et apprendre à s’aimer. Tout engagement inférieur à 100% est du sabotage, car si vous n’êtes pas engagé à 100% dans la poursuite de votre objectif vous perdrez votre motivation en cours de route. 

C’est un virage à 180 degrés, ou vous allez: 

-  Supprimer certaines boissons et certains aliments 

-  Devenir plus vigilant sur ce que l’on vous offre 

- Adopter la loi de Pareto du 80/20, à savoir manger et boire raisonnablement 80% du temps et vous laissez un 20% pour les écarts.

Accélérer votre métabolisme en mangeant régulièrement, dormant suffisamment,en faisant régulièrement de l’exercice. 

2 - Deuxième condition faire un nettoyage de vos croyances limitantes telles que : - Je ne maigrirais jamais;
- Dans ma famille tout le monde est gros donc je n’ai pas le choix de l’être;
- C’est fait pour les autres pas pour moi, je suis trop vieille pour cela;
- Après 50 ans c’est impossible!

3- La troisième condition va être de développer votre estime personnelle et vous reprogrammez mentalement pour vous débarrasser des expériences négatives du passé.

[Q] Où peut-on trouver du soutien pour nous accompagner dans cette démarche ?

J’ai trois coups de coeur pour cela, en plus ce sont de belles initiatives locales.

La première est celle de la Banque Alimentaire qui s’est associée à la DAAF de Guadeloupe (Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt ) pour mettre en place des ateliers « Nutrition et Bien-être» pour accompagner les concitoyens et leur montrer comment mieux se nourrir et prendre soins d’eux.

Nous avons également une belle initiative, lancée par le CREPS qui lutte contre l’obésité avec un accompagnement sur du long terme pour ceux qui veulent être en santé durablement et sortir du cercle vicieux de l’obésité et du déséquilibre alimentaire. Vous pouvez vous rapprocher du CREPS également pour en savoir plus. 

Et enfin, nous avons Le Dr VELAYOUDOM Fritz-line qui organise chaque année avec son association de lutte contre le diabète une série de dépistage du diabète et des conférences de sensibilisation pour faire les bons choix. Ceci se fera vers le mois de novembre. 

Pour en savoir plus et comment se reprogrammer, vous pouvez nous visiter au www.karuthera.com ou nous contacter au 059047 30 19. 

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires

Publier le commentaire