KaruThéra

Pour un business et une vie en santé.

SC#16 : Comment faire pour reprendre les rênes de votre business et commencer à vivre ?

Publié par Centre KaruThera le 26 février 2015 . 0 Commentaires

Chère / Cher chef d’entreprise et entrepreneur,

  • Passez-vous entre 60 et 80 heures par semaine à travailler dans votre business ?
  • Les heures consacrées à votre bien-être se réduisent-elles au fil du temps ou sont-elles inexistantes ?
  • Avez-vous du mal à déléguer ?
  • Les fins de mois sont-elles dures et vous ne voyez vraiment pas comment vous allez pouvoir augmenter encore plus votre charge de travail ?

Si ces affirmations & questions vous semblent familières alors félicitations : Vous êtes devenus officiellement l’esclave de votre business.

Vous qui cherchiez à devenir indépendant en ouvrant votre propre compagnie, et ben chapeau ! Vous vous retrouvez à travailler plus qu’un salarié et sans les avantages (vacances, retraite, congés bonifiés, chèque de vacances…).

Et je suis sure que l’idée même de travailler ou de retravailler pour quelqu’un d’autre, vous donne juste à l’évoquer une crise d’urticaire.

Vous n’êtes pas le seul, vous faites partie des 80% d’entrepreneurs qui travaillent dans leur business et pas pour leur business. 

Nous commençons le plus souvent notre entreprise car nous avons une expertise ou un talent que nous pouvons monnayer. Par exemple: profession libérale (avocat, chiropraticien, consultant..), artisan (créateur de bijoux, plombier, pâtissier,…), artiste (chorégraphe, compositeur, réalisateur,..).

Vous avez compris le tableau. Nous avons une spécialité qui nous permet de monter une entreprise et nous le faisons. Nous sommes excellents dans ce que nous faisons, pourtant nous sommes de piètres chefs d’entreprises. Car nous pensons en commençant notre business qu’il suffit juste d’être bon dans ce que nous faisons pour réussir.

D’où le nombre si alarmant de PME en difficulté et en faillite en France. D’après le journal Le Monde du 23.01.2015 « le nombre d’entreprises en difficulté reste considérable : 62 586 en 2014, contre 45 000 à 50 000 par an avant la crise de 2008-2009. La France est un des pays au monde où les faillites restent les plus nombreuses, alors qu’elles ont déjà nettement diminué en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis, etc. »

Et le Québec n’est pas en reste en étant classé le paradis des faillites d’entreprises au Canada par la chaîne « Argent ».

Dans cette séquence de la semaine dédiée spécifiquement aux entrepreneurs et chefs d’entreprise, je vais vous présenter les 6 piliers qui font un business fort et que nous avons tendance à oublier car nous sommes pris par le feu de l’action.

Avant de vous présenter les 6 piliers que nous devons travailler pour rendre notre business fort et en santé je voudrais juste vous exposer pourquoi j’aborde ce sujet aujourd’hui.

Lorsque l’on suit l’enseignement de consultant en Programmation Neuro Linguistique (PNL) qui dure en moyenne 3 ans, on nous apprend à être bon thérapeute, formateur et consultant. A avoir une belle écoute, à guider tout en gardant du recul pour donner des stratégies adaptées à nos clients.

Par contre, on n’insiste pas sur le fait d’apprendre à gérer notre business, à savoir vendre nos services, les promouvoir et susciter l’intérêt de nos clients. Et c’est la raison pour laquelle bon nombre de coachs et consultants en développement personnel n’arrivent pas à survivre. Et ceci est également valable pour des professions aussi insoupçonnées qu’avocat ou médecin qui croulent sous les charges et souvent les dettes pour garantir un train de vie lié à la profession. Nous sommes de bons techniciens mais pas des gestionnaires d’entreprise. Et nous n’avons pas forcement le luxe d’avoir quelqu’un qui gère tout cela pour nous car au début nous faisons tout.

Alors pourquoi faire rimer entrepreneuriat avec stress, divorce et dettes ? Alors qu'entrepreneuriat pourrait également rimer avec liberté financière, passion, santé et famille ?

Voici les 6 piliers qui vous permettront de commencer à accéder à ses dernières propositions.

1) Maîtrise de vos buts

Clarifiez là où vous voulez aller, et là où vous voulez emmener votre business est vital pour votre succès. Vous devez ensuite déterminer ce que vous avez à faire, et puis travailler sur votre plan pour y arriver. Pour cela vous pouvez travailler l’alignement de vos objectifs et déterminer votre vision, mission, vos valeurs, qui sont vos clients, qu’est-ce qui vous rend unique.

2) Maîtrise du temps et de votre agenda

Reconnaissez les tâches sur lesquelles vous passez le plus de temps. Optimisez-les. Puis, planifiez votre journée et suivez le plan. Vous avez un exemple dans les SpeedCoaching #8, SpeedCoaching #10 pour vous guider.

3) Maîtrise de l’argent (marge de profit, profit,..) : 

Devenez familier avec les chiffres et sachez où vous en êtes dans votre budget. De plus, développez un mental qui vous permette de vous sentir bien avec l’argent et le fait de demander vos tarifs.

Découvrez la semaine prochaine les 3 autres piliers pour cessez d'être l'esclave de votre business

Et vous, êtes-vous familier avec ces 3 premiers piliers ?

Lecture de la semaine: The E-myth : le mythe de l'entrepreneur de Michael E. Gerber

Commentaires

Il n'y a pas de commentaires

Publier le commentaire